novembre 11

La loi d’attraction : Obésité mentale et auto-sabotage – Partie 3

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Après avoir vu les bases de la loi d’attraction, ainsi que les différents niveaux de conscience, dans cette dernière partie, nous allons explorer plus précisément, comment la loi d’attraction et plus particulièrement vos pensées peuvent influencer positivement ou négativement votre vie, comment vous pouvez devenir « obèse mentalement parlant » ou comment vous devenez votre parfait « auto-saboteur » ainsi que le rôle de la pensée dans la survenue de maladies ou accidents.
Bonne lecture à vous

Obésité mentale

oser_lutterImaginez ce que pourrait être votre vie si vous aviez 300 kilos de trop dans votre corps ?
Comment cela se passerait-il pour voyager dans un avion, pour monter et descendre les escaliers et pour essayer d’aller à la salle de bain ? 

La plupart des gens ont 300 kilos de trop dans leur esprit.
Leur esprit n’est pas très en forme et leur vie est remplie de luttes et de blâmes.
Ils sont dans le déni du fait qu’il y a un problème et ils ne font rien pour essayer de changer la situation.

Si vous étiez physiquement obèse, vous pourriez commencer lentement à faire de petits changements dans votre vie (ajustements alimentaires, débuter un programme de promenade journalière etc.)

La remise en forme mentale n’est pas différente

Commencez par imaginer que tous les feux virent au vert lorsque vous conduisez sur la route ou que la place de stationnement parfaite vous attend juste devant l’épicerie. 

Les petits pas conduisent à de grands changements

Les Blâmes

blamerS’il y avait deux mots que je pourrais éliminer de la langue anglaise (et française), ça  serait «victime» et «survivant». 

Vous entendez ces mots puissants encore et encore, à travers les médias, à travers des groupes «de soutien» et dans la bouche de beaucoup de monde.
Ces deux conditions ne peuvent exister que chez quelqu’un qui est « inconsciemment inconscient. »
Il s’agit d’une personne qui n’est pas au courant des pensées qu’il pense et du chaos qu’il attire

Il n’y a pas de «victimes» et il n’y a pas de «survivants».
Il n’y a que « sélecteurs conscients » ou des « sélecteurs inconscients. » 

Lorsque vous devenez un sélecteur inconscient vous restez souvent dans un état de «blâme».
Cette situation se produit lorsque vous croyez que c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre si votre vie va mal.

Par exemple, beaucoup de gens continuent à blâmer la « pauvre économie » pour leur propre manque de succès financier. Pourtant, nombreux sont ceux qui sont en plein essor dans cette «crise économique. »
Le plus souvent, ces « personnes qui prospèrent » vous diront qu’elles ne sont pas intéressées à écouter les experts de la pénurie d’esprit à la télévision, mais ont choisis leur propre voie vers la prospérité.
Elles choisissent consciemment une nouvelle façon de penser et donc ont un mode de vie prospère.
Elles disent aussi qu’elles ne sont pas intéressées à participer à  » l’économie vers le bas. »

Rester dans le blâme est juste une autre façon de dire que vous n’êtes pas prêt à être responsable des pensées que vous avez. 

Le sabotage

auto sabotagePourquoi voudrait-on choisir délibérément de développer une maladie horrible ou choisir que de mauvaises choses arrivent ? 

C’est souvent une question difficile à comprendre pour beaucoup. 

La réponse est très simple.
Nous avons tous une part de nous qui est figé dans le sabotage.
Tout le monde ne veut pas se sentir bien ou être riche.
La plupart des gens ont investi une grande quantité de temps et de réflexion dans le sabotage et c’est ce qui finalement apparaît

Vous avez peut-être entendu l’expression qui dit:

« si vous allez chercher des ennuis alors la difficulté a de grandes chances de vous trouver. » 

Un parent ne sait que trop bien comment le sabotage fonctionne.
À un moment ou un autre la plupart des enfants « développent » une maladie ou rhume pour éviter une situation comme aller à l’école ou se rendre à un contrôle.
Les pensées de l’enfant sont assez puissantes pour changer le corps physique afin que l’enfant puisse échapper à une situation qu’il ou elle ne sait pas comment gérer (c’est à dire un test, un conflit, etc.)

penseesEn tant qu’adultes, nos pensées puissantes continuent à saboter nos vies, seul le résultat est souvent plus fort.
De la prise de poids aux difficultés financières, si vous n’êtes pas en plein essor alors vos pensées sont activement impliquées dans le sabotage de vos plus grands succès.
Vous avez investi dans le sabotage comme point principal de référence de votre vie.
D’une façon ou d’une autre vous croyez que vous profitez du sabotage au même titre que l’enfant malade qui sent un avantage en ne devant pas aller à l’école.

Par exemple, beaucoup de gens créent des maladies pour se reposer, pour pouvoir faire une pause dans leur vie, être pris en charge par les autres ou pour éviter une situation qui les met mal à l’aise.
Au lieu d’apprendre à trouver les outils pour résoudre ces conflits, tomber malade est la meilleure façon pour trouver un soulagement.
On pourrait faire valoir que les hôpitaux sont remplis de gens qui choisissent la maladie comme un moyen d’obtenir le soulagement d’un conflit mental qu’ils sont incapables de résoudre d’une autre manière (de façon inconsciente bien évidemment). 

Oui, votre esprit est si puissant et il n’y a aucune exceptions à cela. 

Les enfants et la maladie 

Il pourrait être difficile de comprendre pourquoi un enfant choisirait de tomber malade et de mourir. 

enfant-tristeCe que la plupart d’entre nous ne réalisent pas est que les enfants pensent trop et créent leur réalité.
Que ce soit dans l’utérus, la petite enfance ou l’adolescence, l’enfant continue à se concentrer sur ses pensées, que ce soit positivement ou négativement, et continue de créer sa réalité

Voici un exemple de comment cela fonctionne.
Un article a été publié dans un journal local parlant d’un garçon de quatorze ans qui s’est mystérieusement et «accidentellement» pendu en jouant sur un parcours de corde de fortune qu’il avait construit.
La plupart des gens ont supposé que c’est un accident horrible et un coup du sort

Ce que la plupart des gens ne réalisent pas c’est que l’histoire réelle a été créé par ce jeune garçon.
Deux jours avant sa mort, l’adolescent a été viré de l’équipe de football de première année de son école. Il en a été dévasté. Il pensait que sa vie était finie.
L’expulsion de l’équipe lui a causé tant de désespoir qu’il ne croyait pas pouvoir continuer.
Il se sentait piégé et impuissant et voulait trouver un soulagement à ses souffrances.

Son esprit a créé une situation où il pourrait trouver un soulagement et sauver la face en plus (sa mort pourrait ressembler à un accident).


Conclusion 

Bien que cette façon de percevoir le monde pourrait être difficile à digérer pour beaucoup, quand vous comprenez notre investissement dans tout ce qui concerne le sabotage, les choses deviennent beaucoup plus clair. 

Nous sommes tous à la recherche du soulagement d’un conflit.
Si nous ne croyons pas pouvoir résoudre le conflit à l’extérieur, nous créons souvent une situation qui le résout en interne

blessureCela se voit souvent dans les sports.
Quand un athlète ne fait pas de belles performances ou a un conflit sur le terrain, souvent il se blesse. Bien que le préjudice pourrait être réel (claquage des ischio-jambiers ou raideur dorsale), l’esprit était très occupé à créer cette situation. Les fans sont beaucoup plus susceptibles de soutenir un joueur s’il se blesse que s’il a des problèmes conjugaux à la maison.
Après tout, un athlète devrait laisser ses problèmes personnels en dehors du terrain ou du gymnase. 

Vous n’avez pas à croire en la loi de l’attraction pour qu’elle soit efficace. Tout comme vous n’avez pas à comprendre ou avoir connaissance de la gravité, elle travaille toujours. 

Sautez d’un balcon d’un immeuble de deux étages et que vous croyez ou non en la gravité, vous vous écraserez très probablement sur le sol. 

La plupart des gens créent par défaut, ce qui signifie qu‘ils ne sont pas conscients de ce que leurs pensées sont et donc ne prennent aucune responsabilité lorsque leurs manifestations arrivent-pour le meilleur ou pour le pire. 

Si vous n’apprenez pas à jouer le jeu alors le jeu se jouera certainement de vous.

etre attracteurNous parlons du jeu de l’esprit qui se passe à l’intérieur de vous. Quand vous êtes un « attracteur » inconscient de votre réalité, vous devenez souvent une victime et êtes coincés dans le blâme. Ceci se passe quand le jeu se joue de vous.

Un esprit qui est dans un état d’appréciation est un esprit qui crée des résultats positifs. Un esprit qui cherche quelqu’un ou quelque chose à accuser est un esprit qui crée plus de sabotage et de chaos dans sa vie.
Que vous croyez ou non à la loi d’attraction n’a aucune importance.
Le pouvoir de l’esprit est toujours au travail et les résultats peuvent toujours être ressentis.

Ne pensez vous pas qu’il serait préférable de vous concentrer sur la nature de vos pensées afin de commencer à recevoir tout ce que vous avez toujours eu envie d’avoir?

Inspiré par Jon Burras

Je suis consciente que cette 3ème partie puisse heurter voir choquer certains d’entre vous, car il est souvent difficile d’accepter que nous sommes à l’origine de nos propres maux…. et pourtant !
Concernant les enfants et la maladie, j’ajouterai qu’il faut tenir compte du pouvoir de leurs propres pensées, du poids de tout ce qui aura été transmis à l’enfant, de façon consciente ou inconsciente, et ceci à travers des générations… mais ceci est une autre histoire.
J’espère malgré tout que cet article vous aura aider à mieux appréhender cette notion de responsabilité (à ne jamais confondre avec la culpabilité) dans la création de notre vie.
Et rappelez vous de toujours prendre bien soin de vous en étant doux avec vous-même.

Bien coeur-dialement

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 11 novembre 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "La loi d'attraction

18 COMMENTS :

  1. By Anne Benaros on

    Le plus difficile est de « trier  » ses pensées …..
    Contre le je n’ai pas la volonté nécessaire pour perdre ces kilos superflus , induire à chaque venue de pensées négatives , j’agis naturellement ds le but de perdre ces kilos qui m’encombrent ….. et j’ajoute d’autres injonctions positives ….mais bon ces kg restent , stables mais toujours pas la volonté d’un régime restricteur , ou d’une alimentation plus ciblée ou plus d’exercices …..

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Pour vous aider Anne, a neutraliser cette petite partie de vous qui fait de la résistance, il y a l’EFT, qui agit en douceur et suffisamment profondément pour vous permettre de débloquer ce qui vous fait résistance en ce moment. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’info sur mon mail valerie.madej@gmail.com ! Courage et douce continuation 🙂

      Répondre
      1. By PIQUOT Thomas on

        Bonjour, intéressé par la question et votre réponse, pouvez vous préciser ce qu’est l’EFT ?
        Merci

        Répondre
        1. By Valerie on

          Bonsoir Thomas

          Merci pour votre question. Et pour y répondre, je vous invite à consulter mes nombreux articles sur sujet donc voici le lien CLIQUEZ ICI ou encore a consulté mon autre site http://www.douleur-emotion.com qui est consacré entièrement à l’EFT et ne particulier en cliquant ici

          Et ^pour encore plus d’informations, vous pouvez aussi voir ou revoir mes conférences en ligne sur ma chaine YouTube et notamment « EFT Mode d’Emploi »

          J’espère que vous trouverez réponses à toutes vos questions… sinon, dites le moi ici
          Bonne continuation
          Valérie

          Répondre
  2. By stephane on

    discourt qui corresponds à la vision que j’avais et que je défends. ça été un plaisir de lire ces pages. je constate que vos sources sont bonnes comme vos croyances.
    « nos désirs sont nos ordres » 🙂
    stéphane en Bretagne sud

    Répondre
  3. By fani on

    merci pour vos articles.je peux comprendre que nous puissions etre responsable de ce qui nous arrive mais dans mon cas je ne vois pas du tout ce que me rapporte une dyspareunie chronique qui me pourrit la vie malgré mes actions pour m’en liberer y compris l »eft
    fani

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Fani, je comprends et je me suis posée la même question….. que je me pose encore puisque je n’arrive pas à me débarrasser totalement de la maladie chronique que j’ai. En ce qui vous concerne, peut être que l’aide d’une tierce personne en EFT pourrait faire un déclic et vous aider au moins à améliorer le vécu de votre maladie.
      Vous savez, nous n’avons pas mis 5 mn pour déclencher de tels séismes dans nos corps…. alors il nous faut de la patience maintenant pour inverser le processus.
      Dans tous les cas, Fani, soyez douce avec vous même et surtout indulgente…. L’Eveil est déjà le 1er pas vers la guérison.
      Je vous embrasse
      Valérie

      Répondre
  4. By adeline on

    je ne mets pas en doute votre bonne foi quand vous défendez cette croyance – très répandue dans un certain milieu – que les pensées sont à l’origine de tous les bonheurs et malheurs de l’humanité, mais de grâce restons objectifs.
    Un chauffard grille le stop et vous voilà à l’hôpital, entre la vie et la mort – un enfant nait porteur de la trisomie 21 – toutes les « victimes »(même si vous n’aimez pas ce mot) des barbaries diverses du passé et du présent – les mineurs qui mourraient et meurent de silicose etc etc. Intéressez-vous à ce qui se passe dans le monde et vous reconnaitrez que tout ne s’explique pas avec votre théorie. Si vous êtes exposée sans le savoir à de l’oxyde de carbone (incolore, inodore) vous allez mourir et votre pensée n’en sera pas la cause, c’est sûr, mais un dérèglement par exemple d’un appareil de chauffage.
    Dans votre système de pensée, comment expliquez-vous les maladies des animaux, des plantes, des pierres. La souris qui se fait dévorer par l’aigle, avait-elle des pensées négatives ce jour-là?

    Répondre
    1. By Valerie Madej on

      Bonjour Adeline et merci pour votre commentaire.
      Je ne défend pas une « croyance » mais un état de fait, et pour en savoir plus sur la véracité de tout cela je vous invite à vous renseigner au sujet de la physique quantique, voir des vidéos de Gregg Bradden ou de Bruce Lipton ou même Dawson Church, qui tous 3 sont loin d’être des illuminés incultes, ou encore de lire les écrit de Einstein, qui même si à l’époque n’arrivait pas à prouver l’influence de l’observateur sur son environnement, en parlait fréquemment.
      Nous sommes de l’énergie et nous vivons dans un monde d’énergie qui baigne dans un océan d’énergie. Chaque pensée que nous formons et sur lesquelles nous nous attardons, laisse une trace dans l’univers. Et ces traces influent nos vies mais aussi celle de notre entourage et du monde ! Alors OUI, nous avons une responsabilité vis à vis de nos vies et de celle des autres.
      Je m’interesse à ce qui se passe dans le monde et c’est justement parce que cela m’intéresse que j’ai fait toutes ces recherches depuis maintenant plus de 35 ans ! Et savoir que je peux influer sur mon environnement est quelque chose qui plait car je peux travailler, ne serait-ce que par mes pensées et ce blog, à une prise de conscience qui amènera le monde vers plus de Paix et de sérénité. Quand les humains cesseront de nourrir colère et rancune, l’océan d’énergie dans lequel nous vivons sera beaucoup plus apte à faire émerger de jolies choses.
      Quand aux fleurs ou aux cailloux, désolée, mais c’est de l’énergie aussi ! D’ailleurs, en EFT, en riant un jour, nous avons fait de l’EFT sur des plants de tomates moribonds et vous savez quoi ? et bien maintenant il produit de superbes tomates !
      J’en ai fait de même pour un arbre de mon jardin qui faisait grise mine et j’ai eu le bonheur de le voir fleurir !
      Quand aux enfants qui naissent avec des maladies incurables, ce ne sont effectivement pas leurs pensées qui sont en cause, mais ils peuvent être le fruit d’une transmission inter-générationnelle, génétique ou autre d’ailleurs.
      Quand aux souris, elles sont conditionnées pour être une proie et ça, c’est la nature !
      Maintenant, vous êtes libre de croire ou pas à ce genre de théorie, par contre, merci de le faire dans la bienveillance et sans jugement surtout quand vous parlez « d’un certain milieu, et de croyance » pour info je suis scientifique de formation et je n’ai jamais fumé aucune drogue et n’ai jamais été hippie ou je ne sais quoi d’autres)
      Je ne fais qu’ouvrir des portes dans ce blog, à vous d’aller chercher les informations complémentaires ou pas…. c’est VOTRE choix !
      Mais, si vous croyez à la « loi des séries » alors vous croyez à la loi d’attraction ! hé oui !
      Alors de grâce, ouvrez votre esprit et allez chercher l’objectivité là où elle se trouve : c’est à dire dans la physique quantique !
      Mais peut-être n’êtes vous pas encore prête à assumer ce genre de responsabilité et je le conçois totalement ! Personnellement, ça ne me pose aucun problème et ça n’empêchera pas cette loi universelle de fonctionner.
      Bien coeurdialement !
      Valérie

      Répondre
  5. By adeline on

    Merci pour votre réponse.
    Il vaut mieux garder l’esprit ouvert en effet et réfléchir sur le pour et le contre.

    http://cortecs.org/cours/quantoc-lart-daccommoder-le-mot-quantique-a-toutes-les-sauces/

    L’eft est une technique très intéressante si elle se borne à soigner des problèmes émotionnels. Hélas, parce qu’il y a des personnes qui aiment se croire toutes puissantes, elle risque fort de dériver vers la secte et de se discréditer. Vraiment dommage. J’ai fréquenté dans le passé plusieurs écoles spirituelles qui se référaient à ces mêmes croyances qui s’habillent maintenant d’habits pseudoscientifiques (Einstein doit se retourner dans sa tombe!) et qu’on retrouve très tôt dans l’hindouisme par exemple. Toutes ces sectes se donnaient la mission d’établir la paix et le bonheur sur terre. Vous en voyez l’efficacité! Mais il vaut mieux être une « douce » rêveuse comme vous – et moi d’ailleurs – que d’entretenir rancune et colère, ça je vous l’accorde!
    Chacun ses rêves, chacun ses croyances, pourvu qu’on ne nuise pas à son prochain.
    Donc ne perdons pas notre temps en querelles de doctrine. Les soi-disant chrétiens envoyaient au bûcher ceux qui ne pensaient pas comme eux. Ne perdons pas de vue que l’essentiel, c’est de nous aimer les uns les autres et c’est ce qui me plait dans la pratique de l’eft qui exprime la bienveillance pour soi et les autres.

    Bien amicalement
    Adeline

    Répondre
    1. By Valerie Madej on

      L’EFT, comme toutes choses, a des personnes qui dérivent ! Comme les informaticiens à une époque, comptaient parmi leurs pairs un gros paquet d’escroc, comme les vendeurs d’alarme etc….
      Je vous rappelle quand même que Gary Craig à la base est un ingénieur donc est un personnage tout ce qu’il y a de pragmatique.
      Concernant la physique quantique, l’expérience de la double fente, je ne l’ai pas inventé…. elle ne vient pas de moi et pourtant elle est reconnu.
      Ce qui est sûr, c’est que l’EFT ou les pratiques dites énergétiques dérangent énormément et quand cela dérange, on met des étiquettes dessus : sectes, escroquerie etc…
      Oui il y a des dérives, et oui, l’EFT peut régler pas mal de choses émotionnellement ce qui impacte le corps et donc la santé : j’en suis la preuve vivante et pas mal de mes client(e)s pourraient en témoigner. Maintenant, je respecte votre point de vue et je ne me qualifie pas de rêveuse, simplement, et à ma petite échelle si j’en crois le succès croissant de mon blog, les esprits s’ouvrent au quantique, au fait que nous avons beaucoup plus de responsabilité dans tout ce qui se passe autour de nous que ce que nous acceptons d’assumer… mais bon… comme vous dites, chacun est libre de croire ce qui lui plait ou l’arrange.
      Moi je trouve juste merveilleux qu’enfin l’épigénétique et la mécanique ou physique quantique nous explique comment faire pour rendre le monde meilleurs !
      Je trouve cela plein d’espoirs et ça, personne ne pourra me détourner de ce point de vue là.
      Coeurdialement

      Répondre
  6. By Dostrepa on

    Bonsoir Madame

    Un de mes cousins a eu un grave accident le lendemain de la fête de la musique le 22 juin 2014. Il sortait tôt le matin pour faire du vélo quand un chauffard l’a percuté et écrasé. L’homme a pris la fuite car il était sous l’emprise de l’alcool et du cannabis.
    Mon cousin a heureusement survécu, mais il a eu la cage thoracique enfoncée avec hémorragie interne et de nombreuses fractures. Il a été mis sous coma artificiel pendant 15 jours à l’hôpital et nous ignorions s’il allait vivre ou mourir ; il s’en est finalement sorti après plusieurs opérations, une greffe osseuse et une très longue rééducation toujours pas terminée au bout de deux ans et demi. Il boite, peut aujourd’hui se déplacer sans béquilles, mais il aura des séquelles à vie. Le chauffard a été retrouvé, car il y a eu des témoins, et un procès va débuter dès que mon cousin sera à même d’être examiné par des experts.
    Peut-on dire qu’il a été « victime » de ce grave accident ou croyez-vous que même en étant légalement dans son droit à 100%, il puisse être responsable de son terrible accident à cause de la loi de l’attraction ?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Bien à vous.
    Roland

    Répondre
    1. By Valerie on

      Bonsoir Roland
      Merci pour ce partage d’expérience. Pour répondre à votre question, je dirai que c’est bien plus complexe : quand un accident ou une maladie intervient dans la vie d’une personne, c’est que quelque chose « cloche » dans sa vie, c’est à dire qu’elle ne fait pas ce qu’elle « devrait faire » (entendez par là, sa « mission de vie ») ou qu’elle tente de forcer les choses dans une direction qui n’est pas la sienne, et dans ce cas, la vie l’invite, brutalement et parfois très violemment, a s’arrêter pour prendre le recul nécessaire, remettre sa vie en question et évoluer.
      Je dirai que pour comprendre ce que l’Univers tente de lui dire, votre cousin doit déjà accepter ce qui s’est passé, faire le deuil de son ancienne vie et voir dans quel état était sa vie d’avant l’accident, et ce à tous les niveaux. Quel est le rêve secret qu’il a enfoui au fond de lui, pris par le piège des « obligations » et auquel il a renoncé ? etc…
      C’est une merveilleuse occasion de faire le point et de prendre le temps de voir ce que l’on souhaite vraiment : il est vivant ! Il aurait pu être tué, maintenant, il doit décider de ce qu’il va faire de cette belle opportunité de repartir à 0.
      J’espère que ma réponse vous aidera vous et votre cousin, à vivre de belles fêtes de fin d’année.
      Coeurdialement
      Valérie

      Répondre
  7. By Durand on

    Bonsoir Valérie
    J’ai une question délicate et encore douloureuse à vous poser. La voici :
    Début 1984, en l’espace d’un mois et demi, ma famille du côté maternel a vécu une année funeste : nous avons perdu un de mes oncles (époux de la sœur de ma mère) d’un cancer de l’estomac, après qu’il eût été amputé d’une jambe suite à un accident de nuit (plus d’un an à l’hôpital, pas loin de deux peut-être…) alors qu’il venait livrer du lait en traversant une rue, venant juste de descendre de son camion. Puis ma grand-mère maternelle, qui s’est suicidée par ingestion de tous ses médicaments du mois dans sa maison de retraite, parce que quelqu’un du personnel lui avait dit que ses enfants (trois et leurs conjoints) payaient son placement à son insu (il était pourtant convenu avec la direction que personne ne devait jamais lui révéler, mais quelqu’un l’a fait quand même !) et pour finir, ma mère à 47 ans, la veille de son anniversaire, par la récidive d’un cancer colorectal opéré 4 ans auparavant.
    J’avais tenu à ce qu’elle meure à la maison, suite à une question de mon père, je lui avais dit que je m’occuperai des allées et venues des infirmiers pendant les derniers mois (trois) qu’il lui restait à vivre et que je lui tiendrai compagnie restant à son service (j’aurais dû faire mon service militaire cette année-là, si je ne m’étais arrangé pour me faire exempté en trichant).
    Même avant l’issue fatale, j’allais la voir pratiquement chaque jour à l’hôpital Gustave Roussy de Villejuif.
    Elle m’a même demandé peu de temps avant sa mort si, en enlevant son cathéter elle pourrait mourir plus vite par suicide. Je lui vais répondu que non, ce qui était vrai.
    Elle avait même voulu appeler ma grand-mère (sa mère), déjà enterrée quelques jours auparavant, pour avoir de ses nouvelles, et j’avais dû inventer une quelconque impossibilité dont je ne me souviens plus aujourd’hui, de sorte qu’elle ne le fasse pas, ce qui, vous l’imaginez, fut une épreuve supplémentaire pour moi. Mentir à sa mère en ces circonstances !
    Avec mon père, nous avions même décidé de ne pas tenir ma sœur cadette de trois ans informée de la gravité de sa maladie. Ma très chère soeur m’en remercia plus tard quand je lui posai la question, car elle n’avait, à l’époque, pas pris en compte l’état désespéré de notre mère. Elle avait 18 ans et moi 21.
    Selon la loi d’attraction et Ho’Oponopono, suis-je 100% responsable de ce qui s’est passé en 1984 ?
    Je ne sais quoi en penser.
    Merci d’avance de votre réponse.
    Cordialement.
    Philippe Durand

    Répondre
    1. By Valerie on

      Bonsoir Philippe
      Merci pour ce témoignage poignant. Quand on est enfant ou jeune adulte, et que l’on vit ce genre d’événements, on subit aussi les mémoires de ses ancêtres. Dans votre cas, je pense que vous avez subi les effets de mémoires transgénérationnelles. L’avantage avec Ho’ponopono c’est que vous allez pouvoir les nettoyer et les libérer, et qu’ainsi elles ne toucheront plus personne de votre lignée.
      Vous pourriez faire une prière ainsi « Désolé, je ne savais pas que j’avais toutes ces mémoire en moi, Merci de me les avoir montré et de transformer en lumière toutes les mémoires y compris les plus anciennes, Je me pardonne et je pardonne aux personnes qui en sont à l’origine, et je t’aime et je m’aime »
      Mais surtout, surtout Philippe, ne confondez pas « responsabilité » et « culpabilité »…. Vous êtes responsable en partie, mais coupable de rien ! Ce n’est pas vous qui avez donné la maladie ou les envies suicidaires des membres de votre famille, vous avez juste été en présence de ces mémoires qui appartiennent à votre famille… et peut être que votre responsabilité dans tout cela sera de les libérer et de les transformer en quelque chose de lumineux… C’est un joli rôle vous ne trouvez pas ?
      Belle continuation.
      Valérie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.